Le Xiaomi Mi 7 pourrait emprunter le même chemin tortueux que l’coque iPhone X d’Apple, selon le site chinois MyDrivers. Le flagship proposerait une technologie de reconnaissance faciale 3D similaire au Face ID, mais n’embarquerait tout simplement pas de scanner d’empreintes digitales. Une décision saugrenue de la part du constructeur, qui risque de décevoir de nombreux utilisateurs…

En 2018, les scanners d’empreintes digitales intégrés à l’écran seront la grande mode parmi les flagships Android. Le constructeur chinois Vivo est déjà prêt à lancer son smartphone équipé d’un tel scanner. De même, Samsung met tout en œuvre pour proposer une telle innovation le plus tôt possible. A priori, le Galaxy Note 9 devrait embarquer un scanner sous écran. Ce serait également le cas du OnePlus 6 attendu pour le début 2018, et d’autres constructeurs chinois comme Huawei comptent également adopter cette technologie.

Toutefois, selon le site chinois MyDrivers, Xiaomi pourrait opter pour une stratégie radicalement différente. Fidèle à sa tradition d’imiter Apple, la firme de Beijing aurait décidé d’intégrer à son flagship Xiaomi Mi 7 une technologie de reconnaissance faciale 3D similaire au Face ID de l’coque iPhone 8. Cette technologie aurait été développée en partenariat avec Qualcomm, Truly Opto-Electronics et Himax Technologies. Le système reposerait sur des composants propriétaires. Le Mi 7 serait le premier smartphone de la marque à en profiter, mais la reconnaissance faciale serait ensuite intégrée à tous les smartphones Xiaomi.

La reconnaissance faciale 3D est une technologie très intéressante. Malheureusement, toujours à l’instar d’Apple, Xiaomi aurait aussi décidé de ne proposer que cette option d’authentification biométrique et d’abandonner purement et simplement le scanner d’empreintes digitales. Compte tenu des nombreuses méthodes permettant de contourner Face ID relevées depuis le lancement de l’iPhone X, cette idée semble très mauvaise. Pour rappel, le Xiaomi Mi 7 embarquera le nouveau processeur Snapdragon 845 et sera présenté à la fin du premier trimestre 2018.